Index du Forum 

  

  

 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

La décroissance : les antispécistes, de faux amis

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> Revues de presse
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Budy
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 26 Déc 2005
Messages: 253

MessagePosté le: Jeu 02 Fév 2006 | 20:27    Sujet du message: La décroissance : les antispécistes, de faux amis Répondre en citant

Les antispécistes

"Le spécisme est à l'espèce ce que le racisme et le sexisme sont respectivement à la race et au sexe." Pour les antispécistes, l'espèce humaine est une espèce animale comme les autres, juste plus intelligente. Pour eux, l'homme a les mêmes droits et les mêmes devoirs que toutes les autres espèces, ni plus ni moins. Dans cette logique, l'humanisme est pour les antispécistes aussi condamnable que le racisme. Cette thèse rencontre un certain succès chez les écologistes, heurtés avec raison par la condition des animaux dans le système industriel. Très présents dans les pays anglo-saxons à travers le mouvement de « libération animale », ils ont aussi des soutiens chez des scientifiques et des biologistes. Les antispécistes se présentent souvent sous un aspect « cool » et « alter ». Comment ne pas être tentés d’y voir des amis sympas pour se battre contre le capitalisme ? Pourtant, la conclusion de cette idéologie aboutit inéluctablement à la bestialisation de l’humain. Au sortit de la Seconde Guerre mondiale, pour ne pas sombrer à nouveau dans la barbarie, un des grands principes a été de réaffirmer la différence entre l’humain et l’animal. Or, l’antispécisme récuse tout simplement ce qui fait notre spécificité d’homme : le libre-arbitre, la liberté de conscience. Attention, ce n’est pas parce que l’on partage certains combats que l’on est d’accord sur l’essentiel : notre conception de l’homme. Une société qui n’est plus capable ni de respecter les animaux ni de faire la distinction entre un humain et un animal est dans une mauvaise passe.


"La décroissance", n°30, février 2006
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Budy
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 26 Déc 2005
Messages: 253

MessagePosté le: Lun 06 Fév 2006 | 11:47    Sujet du message: Ne soyez pas bêtes ! Répondre en citant

Réponse envoyée au journal (http://www.casseursdepub.net/) Plus nous seront à leur répondre, mieux ce sera Smile

Ne soyez pas bêtes !

Quelle n’a pas été ma surprise de découvrir dans votre article sur les faux amis de la décroissance que je ne fais pas partie des « amis sympas pour se battre contre le capitalisme ». Je suis sincèrement partagée entre la colère d’avoir été insultée tout au long de votre article et l’envie de rire devant les propos ridicules que vous prêtez aux antispécistes. Mais est-ce vraiment une surprise ? Vous citez comme unique source Paul Ariès, qui (quel hasard !) fait partie de votre comité rédactionnel et a écrit un livre partisan contre les défenseurs des animaux en général et les antispécistes en particulier. C’est savoureux de lire ensuite vos récriminations contre « Libération », alors que vous pratiquez les mêmes techniques de désinformation.
 
Comme je souhaiterais vous faire une réponse courte, pour qu’elle puisse être au moins publiée dans le courrier des lecteurs, comme droit de réponse, je me contenterais de commenter votre affirmation :
« L’antispécisme récuse tout simplement ce qui fait notre spécificité d’homme : le libre-arbitre, la liberté de conscience. » C’est justement cette capacité de réflexion qui me permet de critiquer le spécisme et d’être vegan. Et si je refuse de tuer des animaux, c’est parce que comme moi (comme vous ?), ils ont un cerveau et un système nerveux, et donc souffrent. Bête comme chou non ?
Vous dites que pour les antispécistes, les animaux auraient des droits et des devoirs… Ha, ben non, désolée : seuls les humains ont des devoirs, mais ce n’est pas parce que les humains sont les seuls sujets du droit et du devoir que seuls les humains peuvent être objets du droit. Oui, les animaux ont des droits. Et pas seulement celui de ne pas se faire massacrer en masse dans les élevages industriels, mais aussi celui de ne pas être tués « humainement » dans de petites fermes situées dans des prairie fantasmées. J’ai vécu dans nos jolies campagnes traditionnelles : le cochon crie, se débat et saigne de la même manière que dans l’abattoir. La seule différence, c’est qu’il est assassiné par ceux qui l’ont soigné toute sa vie et qui disent l’aimer.
Les animaux ne sont pas une marchandise. La souffrance n’a pas de prix. Que faites-vous de la compassion, ce sentiment si humain ?
 
Ce qui semble vous choquer, c’est de rappeler que les humains sont aussi des animaux. A moins de considérer les thèses créationnistes de Bush comme valables, je ne vois pas ce qui vous permet d’être choqués par ce fait. A moins que ? Non, je n’ose imaginer que le chrétien Paul Ariés puisse vous influencer… Que lui-même n’ait toujours pas digéré la révolution copernicienne, soit, mais vous ? Vous n’avez toujours pas accepté que le soleil ne tourne pas autour des humains, créatures divines ?

Je terminerais par une citation du Principe d'humanité de Guillebaud, qui a le mérite d’avoir formulé des critiques intelligentes et honnêtes envers l’antispécisme :
"La question n'est pas de savoir si nous sommes ou pas apparentés aux animaux mais si nous sommes capables de construire un rapport pacifié et respectueux avec eux, capables de leur faire une place à nos côtés. Et cela, au nom du principe d'humanité lui-même."
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Vegan4ever



Inscrit le: 01 Mar 2006
Messages: 1

MessagePosté le: Mer 01 Mar 2006 | 13:33    Sujet du message: Répondre en citant

Bravo Budy, j'aime beaucoup ta réponse !
Tu aurais leur adresse postale, ou à défaut leur adresse mail à ce journal ?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Budy
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 26 Déc 2005
Messages: 253

MessagePosté le: Mer 01 Mar 2006 | 14:45    Sujet du message: Répondre en citant

merci !

tu peux leur écrire sur le site de http://www.casseursdepub.net/
dans "info" --> "nous contacter" http://www.casseursdepub.net/index.php?menu=info&sousmenu=contact

Casseurs de pub
11, place Croix-Pâquet - 69001 Lyon
Tél. 04 72 00 09 82

Plus on sera nombreux à réagir, mieux ce sera !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
justine



Inscrit le: 19 Nov 2006
Messages: 18
Localisation: Paris

MessagePosté le: Sam 02 Déc 2006 | 22:03    Sujet du message: Répondre en citant

Je leur ai écrit également.
Aujourd'hui, qu'en est il? Sont ils revenus sur leurs propos Question
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
difftong
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 22 Jan 2006
Messages: 568
Localisation: Villejuif (94)

MessagePosté le: Dim 03 Déc 2006 | 20:18    Sujet du message: Répondre en citant

Je pense qu'il leur en faudra plus que ça pour revenir sur leurs propos. Crying or Very sad
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Herljos



Inscrit le: 02 Nov 2006
Messages: 74
Localisation: Paris

MessagePosté le: Lun 04 Déc 2006 | 13:46    Sujet du message: Répondre en citant

je vais preparer un truc
_________________
rendre impossible une revolution pacifique, rend inevitable une revolution violente. J.F.K
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
justine



Inscrit le: 19 Nov 2006
Messages: 18
Localisation: Paris

MessagePosté le: Lun 04 Déc 2006 | 19:50    Sujet du message: Répondre en citant

C'est vraiment dommage, pour ma part, je pense qu'un mode de vie végan est ce qui s'accorde le mieux avec la décroissance à but écologique et social. Je ne comprends pas pourquoi ils n'en ont pas tenu compte.

Parceque défendre les droits des animaux implique qu'on défende notre écosystème commun, et cela passe forcément par un changement de nos modes de consommation: tout est lié! Inversement, on ne peut pas prétendre protéger notre planète sans également se battre contre l'élevage des animaux (qui est une activité anti-naturelle extrêmement polluante).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> Revues de presse Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Anti Bot Question MOD - phpBB MOD against Spam Bots
Inscriptions bloqués / messages: 35484 / 0