Index du Forum 

  

  

 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

La zoophilie est-elle une pratique spéciste ?

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> Boîte à idées
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  

La zoophilie est-elle une pratique spéciste ?
Oui
83%
 83%  [ 5 ]
Non
0%
 0%  [ 0 ]
ça dépend du zoophile
16%
 16%  [ 1 ]
ça dépend de l'animal
0%
 0%  [ 0 ]
Total des votes : 6

Auteur Message
Gaiffelet



Inscrit le: 05 Avr 2006
Messages: 3
Localisation: France

MessagePosté le: Mer 05 Avr 2006 | 23:38    Sujet du message: La zoophilie est-elle une pratique spéciste ? Répondre en citant

Bonjour à tous !

J'effectue en ce moment une série d'articles pour un journal étudiant sur un rapport controversé entre hommes et animaux : la zoophilie, en faisant varier les points de vue philosophiques (naturalisme, utilitarisme, humanisme).

J'aurais aimé savoir quel jugement des antispécistes pouvaient bien avoir sur ce sujet.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Invité






MessagePosté le: Ven 07 Avr 2006 | 22:42    Sujet du message: Répondre en citant

Pour vous montrer le sérieux de la question, vous pouvez vous reporter à ce texte de Peter Singer (ici), que vous connaissez peut-être.
Revenir en haut de page
Osiris



Inscrit le: 17 Mar 2006
Messages: 43

MessagePosté le: Mar 02 Mai 2006 | 00:39    Sujet du message: Répondre en citant

Les gens utilisent déjà le corps de l'animal en le consommant, je ne pense pas que cela soit utile dans rajouter en l'utilisant comme objet sexuel.

Si j'avais deux critiques à faire à la question de la zoophilie :

-Le sexe est souvent utilisé comme un acte de domination : la prostitution, la pub sexiste, certains films X ... Alors j'imagine bien que la zoophilie ne sera que la réalisation d'un fantasme humain et les dérives sexistes deviendront spécistes.

-Le plaisir physique n'entraine pas forcément un bien être psychique. La pédophilie en est un exemple, l'enfant peut prendre du plaisir physique et se détruire psychologiquement. Je ne crois pas que nous avons les mêmes informations sur la psychologie animale.
Dans le doute, ne faisons pas les erreurs de certains usurpateurs de liberté qui violaient les enfants dans des délires d'égalité.

Pour moi la zoophilie est un délire d'humain, et comme par magie beaucoup de zoophiles sont aussi des éleveurs, ils considèrent donc l'animal comme un objet.
_________________



"Maintenant je peux te regarder en paix, désormais je ne te mange plus."
Franz Kafka
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Invité






MessagePosté le: Mar 02 Mai 2006 | 01:02    Sujet du message: Répondre en citant

Salut Osiris !

Tout d'abord, je tiens à préciser que je ne fais pas la promotion de la zoophilie. La zoophilie est un fait, et depuis très longtemps, à ce qu'il semble. Je n'y vois rien de mal ni d'injuste ; aussi, je ne la condamne pas, mais je trouve cela très laid ; et je pense que tout être humain normalement constitué trouve cela très laid.

Il y a plusieurs choses dans ta réponse, parmi lesquelles je ne saurais dire laquelle tu tiens pour décisive.

1) Tu sembles voir un rapprochement entre zoophilie et pédophilie. Peux-tu élucider ce point ? Est-ce l'absence de possibilité, pour la bête comme pour l'enfant, de consentir ?


2) Tu sembles confondre (au moins dans un grande mesure) sexualité et domination. Ne peut-on concevoir


1) que dans une large mesure, le viol (ou sexualité non-consentie) n'est
pas le mode dominant de rapport sexuel dans le monde ?

2) que, puisque les animaux ne sont pas susceptibles de nous livrer leur
consentement, on n'a pas à tenir compte de ce qui ne saurait exister, et
que par conséquent, l'idée de "viol d'animaux" ne correspond à rien ?

N'anthropomorphises-tu pas les animaux, en les dotant de la faculté de consentir ou de ne pas consentir, c'est-à-dire en les dotant d'une faculté de délibération, c'est-à-dire en les dotant de raison, c'est-à-dire de liberté ?
Revenir en haut de page
Gaiffelet



Inscrit le: 05 Avr 2006
Messages: 3
Localisation: France

MessagePosté le: Mar 02 Mai 2006 | 01:07    Sujet du message: Répondre en citant

(c'était moi, le message précédent)

N.B. : fondes-tu l'antispécisme sur l'utilitarisme, comme Peter Singer, ou bien refuses-tu ses conclusions pro-zoophilie parce que tu refuses les principes sur lesquels ilf fonde son antispécisme ? Si oui, sur lesquels fondes-tu le tien ?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Budy
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 26 Déc 2005
Messages: 253

MessagePosté le: Mar 02 Mai 2006 | 10:01    Sujet du message: Répondre en citant

Gaiffelet pourrais-tu citer les propose "pro zoophile" de Peter Singer ? C'est un peu fatigant de se faire taxer de zoophile quand on est antispé, propos basés sur on ne sait quel prétexte...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Osiris



Inscrit le: 17 Mar 2006
Messages: 43

MessagePosté le: Mar 02 Mai 2006 | 10:28    Sujet du message: Répondre en citant

Anonymous a écrit:
Salut Osiris !

Tout d'abord, je tiens à préciser que je ne fais pas la promotion de la zoophilie. La zoophilie est un fait, et depuis très longtemps, à ce qu'il semble. Je n'y vois rien de mal ni d'injuste ; aussi, je ne la condamne pas, mais je trouve cela très laid ; et je pense que tout être humain normalement constitué trouve cela très laid.

Il y a plusieurs choses dans ta réponse, parmi lesquelles je ne saurais dire laquelle tu tiens pour décisive.

1) Tu sembles voir un rapprochement entre zoophilie et pédophilie. Peux-tu élucider ce point ? Est-ce l'absence de possibilité, pour la bête comme pour l'enfant, de consentir ?



L'animal ne peut s'exprimer dans notre langage comme l'enfant, et "certains malades mentaux". Nous ne savons pas l'interprêter, la sexualité animale n'est pas la sexualité humaine. Ainsi toutes les interprétations humaines d'un comportement peuvent être erronées.


Citation:

2) Tu sembles confondre (au moins dans un grande mesure) sexualité et domination. Ne peut-on concevoir


1) que dans une large mesure, le viol (ou sexualité non-consentie) n'est
pas le mode dominant de rapport sexuel dans le monde ?


J'espère ... mais la société impose une certaine sexualité : S'offrir au mari après le mariage. Choisir l'hétoroséxualité par conformisme ... et je pense que trop de gens font avec et subissent cela.
Citation:

2) que, puisque les animaux ne sont pas susceptibles de nous livrer leur
consentement, on n'a pas à tenir compte de ce qui ne saurait exister, et
que par conséquent, l'idée de "viol d'animaux" ne correspond à rien ?


Les animaux font des choix, ils choisissent le plaisir ou la privation ... Ce que je dis c'est : Sommes nous capable d'interpreter correctement le désir des animaux ? Il est déjà difficile de le faire entre deux humains adultes...
Citation:

N'anthropomorphises-tu pas les animaux, en les dotant de la faculté de consentir ou de ne pas consentir, c'est-à-dire en les dotant d'une faculté de délibération, c'est-à-dire en les dotant de raison, c'est-à-dire de liberté ?


Selon moi, l'animal est libre. Il est libre de choisir car il peut se mouvoir et prendre des décisions. Il ressent le plaisir et la souffrance, il choisit souvent en fonction de cela.
Je ne conçois pas l'animal comme une machine : "Stimulus => Action". Je pense que comme l'humain l'animal reçoit des stimuli => dans le psychisme avec conscient / inconscient => ce qui entraine une action.
Sinon comment expliquer les névroses chez les animaux : l'automutilation, l'anorexie, le suicide ...
_________________



"Maintenant je peux te regarder en paix, désormais je ne te mange plus."
Franz Kafka
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Osiris



Inscrit le: 17 Mar 2006
Messages: 43

MessagePosté le: Mar 02 Mai 2006 | 10:39    Sujet du message: Répondre en citant

Gaiffelet a écrit:
(c'était moi, le message précédent)

N.B. : fondes-tu l'antispécisme sur l'utilitarisme, comme Peter Singer, ou bien refuses-tu ses conclusions pro-zoophilie parce que tu refuses les principes sur lesquels ilf fonde son antispécisme ? Si oui, sur lesquels fondes-tu le tien ?


Singer est quelqu'un qui a fait beaucoup pour les animaux ... après je n'aime pas le dogmatisme et Singer n'est pas mon unique référence.

Singer est un biologiste, non ? Il doit donc penser comme les comportementalistes. Pour moi l'animal n'est pas qu'une série de comportements, il possède une culture.
Je pense baser mon antispécisme sur des constats logiques et sur une philosophie de liberté non humaniste. Une philosophie des lumières où les animaux ne seraient pas dans l'ombre de celle ci.
_________________



"Maintenant je peux te regarder en paix, désormais je ne te mange plus."
Franz Kafka
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Invité






MessagePosté le: Jeu 04 Mai 2006 | 23:56    Sujet du message: Répondre en citant

Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy
coucou les gens...

question de dingue...
et avec des références à des gars que j'connais même pas...

mais bon...
Personnellement, je ne traiterai pas de cruel un gars qui se laisse lécher la bite par son chien et ça même si je ne pratique pas ce genre d'activités!
Apres le gars qui encule la poule et qui lui coupe le citron pour lui faire serrer l'anus... au secours, c'est peut être un psychopathe !! Twisted Evil Twisted Evil

Si l'animal est
1. consentent, (essaie de mettre un doigt dans le cul d'un siamois, tu verras c'est trop flag quand elles ne veulent pas les bêbêtes...) Mr. Green
et
2. qu'il ne souffre pas (de maniere non consentie encore une fois, peut être y'a-t-il des zoosadomasochistes...)
ce serait pas vraiment fondé de crier au scandale. Embarassed

D'un autre côté, faut quand même bien être en manque pour se taper une chêvre!
Mais faut quand même laisser agir l'amour interspé Laughing Laughing Laughing
Revenir en haut de page
Invité






MessagePosté le: Ven 05 Mai 2006 | 00:00    Sujet du message: Répondre en citant

comportementaliste, naturaliste, utilitarisme...

Arrow Belle démonstration de vocabulaire en tout cas.
Revenir en haut de page
Gaiffelet



Inscrit le: 05 Avr 2006
Messages: 3
Localisation: France

MessagePosté le: Ven 05 Mai 2006 | 15:22    Sujet du message: Répondre en citant

Bonjour à tous !

Merci Osiris pour cette réponse méthodique et complète à ma précédente intervention. C'est le signe que l'intérêt intellectuel de la question n'est pas nul, et qu'il n'est pas proprement mien. Espérons que le débat tienne continument la même qualité.

Merci également pour la chute littéraire de ton propos, qui témoigne d'une plume délicate et habile.

Rapidement, je souhaiterais d'abord exaucer le voeu de Budy, quoique je l'eusse déjà fait dans mon second message. Voici le texte pro-zoophile de Peter Singer (qui est philosophe, et non biologiste).

La théorie philosophique qu'il mobilise à cette fin est l'utilitarisme. Et c'est là ce qui m'intéresse le plus. En effet, les critères du juste et de l'injuste, du légitime et de l'illégitime que vous mobilisez sont le plaisir et la souffrance, comme les utilitaristes :
Citation:

Selon moi, l'animal est libre. Il est libre de choisir car il peut se mouvoir et prendre des décisions. Il ressent le plaisir et la souffrance, il choisit souvent en fonction de cela. OSIRIS


En ce cas, cela donne un tour particulier à ta condamnation de la sexualité "subie" : la domination résiderait en ce que l'un des partenaires (humain ou animal) ne serait pas engagé dans l'acte sexuel par recherche du plaisir, mais par la recherche unilatérale de son propre plaisir. Ce qui, dans le cas d'une telle conduite unilatérale érigée en règle pour l'humanité, mènerait à une diminution du plaisir global, ou à une augmentation du déplaisir global. En tout cas, c'est en toute rigueur un tel raisonnement que développerait un utilitariste comme Peter Singer, ou John Stuart Mill.

J'y insiste tout de même en passant : il n'est pas besoin d'être utilitariste pour condamner le viol (mais on voit bien que, par là, ce n'est pas seulement le viol, mais aussi la non-performance sexuelle, qui est condamnée Smile ). Une perspective libérale le condamnerait également, au motif que le viol implique de passer outre le jugement délibéré d'une personne qui, en tant que personne, doit mener sa vie selon sa propre complexion.

Quelle voie privilégiez-vous ? L'utilitarisme ? Le libéralisme ? Ces fondements philosophiques sont-ils souvent abordés dans le quotidien de votre lutte ? Je vois en tous cas que la "question zoophile", dont la réponse est solidaire d'un choix théorique fort, révèle en vous quelque flottement. Pouvez-vous fixer ce point ?

Le dernier intervenant, masqué, me semble développer exactement le point de vue de Singer, si l'on entend par "consentement" dans son propos la simple tendance naturelle que nous avons de choisir le mieux plaisant pour nous. Mais peut-être que j'extrapole, comme on dit, et qu'il y entend autre chose.

Naturalisme, humanisme, utilitarisme : voici le sens que je place sous ce vocabulaire (ici). Je vous invite très amicalement et chaleureusement à en débattre sur le forum de notre journal, si vous le désirez.

Bien à vous tous,
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Guillaume Broustic



Inscrit le: 03 Sep 2008
Messages: 32
Localisation: Andernos

MessagePosté le: Dim 12 Oct 2008 | 20:39    Sujet du message: Répondre en citant

Anonymous a écrit:
Salut Osiris !
La zoophilie est un fait, et depuis très longtemps, à ce qu'il semble. Je n'y vois rien de mal ni d'injuste


Comment peut-on dire des choses pareilles?? Shocked
_________________
"Il ne faut pas se laisser abattre" JFK
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> Boîte à idées Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Anti Bot Question MOD - phpBB MOD against Spam Bots
Inscriptions bloqués / messages: 35758 / 0